Fish2EcoEnergy

FISH2ECOENERGY

PROJET DE CHALUTIER DÉMONSTRATEUR HYBRIDE PÊCHANT

FRANCE PÊCHE DURABLE & RESPONSABLE, association de préfiguration d’une indispensable fondation nationale dédiée à l’émergence des solutions d’avenir de la filière halieutique, est le chef de file du programme « FISH2ECOENERGY ».

Son objectif est de mettre en démonstration, à bord de chalutiers maintenus en situation réelle d’exploitation et détenteurs de leurs droits de pêche, des technologies immédiatement disponibles de propulsion et de production de puissance économes et moins impactantes.

Ce programme de trois ans prévoit en France, à partir de janvier 2011, l’hybridation themique-électrique  complète du chalutier étaplois La Frégate III (Armement Coopératif ACANOR-CME, Boulogne-sur-Mer) et son exploitation comme navire démonstrateur en situation économique réelle et continue.

L’expérimentation vise un objectif d’économie de 35% des coûts de carburants et de 80% de réduction des émissions de CO2 sur le navire démonstrateur converti.

Fish2EcoEnergy est l’outil d’incubation technologique de France Pêche Durable et Responsable

  • Mission : Optimisation énergétique des navires pêche.
  • Méthode : Expérimentation pragmatique de combustibles alternatifs au pétrole, par paliers successifs d’hybridation, du diesel vers l’hydrogène, en commençant par  des options plus immédiatement disponibles comme le gaz naturel ou le méthane.
  • Partenaires : Centres de recherche, Entreprises, Organisations professionnelles.
  • Objectif 2010 : Soumission du projet de démonstrateurs pêchants.

IFREMER a validé le programme énergétique du projet, qui sera par ailleurs complété par une importante expérimentation de pêche à la nasse à poisson, supervisée par ses équipes.

PROGRAMME DE DÉMONSTRATION TECHNOLOGIQUE DU PROGRAMME FISH2ECOENERGY

  • Conversion thermique électrique, installation d’unités de puissance thermiques au gaz naturel et de propulseurs électriques orientables.
  • Bi-combustion gaz /bio méthane/hydrogène.
  • Micro filtration des lubrifiants, stabilisation des vibrations.
  • Récupération énergétique des échanges thermiques (chaleur et froid).
  • Introduction d’une pile à combustible dans la chaîne de production de puissance auxiliaire.
  • Conversion électrique des agrès hydrauliques.
  • Adoption de chaluts innovants économiseurs de traîne.
  • Gestion énergétique intelligente (Smart Grids).