Projets

Quelles voies technologiques ?

Le choix retenu est celui de l’Hybridation thermique / électrique. Cette technique, déjà bien illustrée dans l’Automobile, permet des gains appréciables en rendements, performances, économies et impact environnement.
Elle est également répandue et validée dans le domaine naval, excepté la Pêche (sauf au japon, qui prend cette orientation). Cette technique permet à la fois :

  • L’expérimentation du fractionnement des unités de production de puissance, alternativement au moteur diesel unique.
  • L’adoption de combustibles alternatifs au gazole, sur la voie des carburants renouvelable : combinaison de gaz naturel, bio-méthane, hydrogène… (Technologie maitrisée par l’Université de Gand, qui a expérimenté toute une Flottille de véhicules terrestres utilisant des mélanges gazeux et a obtenu l’homologation –essentielle – des motoristes).
  • L’abaissement immédiat des coûts de soute et des niveaux d’émissions de CO2.
  • L’expérimentation de la récupération de frigories issues de la détente du gaz directement par le système de réfrigération du navire.
  • Le passage en « tout électrique » de la restitution de puissance produite à bord des navires de pêche, alternativement à l’attelage traditionnel réducteur/arbre/hélice pour la propulsion et à l’hydraulique pour la force.
  • Une gestion « fine » de l’énergie à bord, dans les situations très variées d’une campagne de pêche, permettant de « doser » la production énergétique à tout moment en fonction des besoins avérés.
  • L’expérimentation de propulseurs orientables jumeaux excentrés, alternativement à l’hélice unique placée en avant du safran, au plus fort des remous de trainée.
  • L’expérimentation d’une nouvelle manœuvrabilité de chalutage, rendu moins énergivore par la suppression du safran.
  • Des améliorations ergonomiques et fonctionnelles importantes : gains de place, gains de sécurité (confort de l’équipage au travail et meilleures récupération au repos), gains de productivité (abaissement des vibrations et de la propagation sonore – meilleure efficacité pour la pêche selon IFREMER).