Objectifs

Objectifs généraux

Afficher lisiblement une pratique de pêche économique et raisonnée favorable au maintien durable de l’activité professionnelle en Manche et Mer du Nord :

  • Répondre aux enjeux immédiats en accompagnant concrètement la mutation économique des entreprises de pêche.
  • Encourager l’expérimentation d’un premier saut technologique dans les modes de propulsion et de production d’énergie des navires de pêche.
  • Initier une rupture culturelle dans le métier du chalutage par des pratiques alternatives viables.

Objectifs spécifiques

Réduire immédiatement les coûts de consommation énergétiques des navires de pêche d’au moins 35% :

  • Sans amoindrir la fiabilité, la sécurité et le caractère opérationnel des navires existants.
  • Sans augmenter les prescriptions de maintenance technique en mer.
  • En intégrant les objectifs européens de réduction des émissions atmosphériques à partir de combustibles alternatifs au diesel dès à présent disponibles en Europe.

Objectifs budgétaires

PÊCHE INNOVATION doit résoudre à l’horizon de fin 2010, dans le cadre du projet Fish2EcoEnergy :
L’investissement sur le navire La Frégate III :

  • Remplacement  de la chaîne cinématique et de production  de puissance embarquée ; modification des capacités de combustibles ; adjonction des propulseurs ; adaptation des treuils et agrès ; mise aux normes et certification ; acquisition des engins penchants.
  • Les coûts de compensation de la neutralisation partielle du navire démonstrateur et des risques d’exploitation :
  • Arrêts techniques  et campagnes de mise au point des innovations ; 10 a 12 mois cumulés sur 3 exercices : garanties d’exploitation sur campagnes : 24 a 36 mois)
  • Le pilotage de  l’expérimentation : Formation des équipages ; accompagnement technique ; aléas et surcoûts ; gestion des programmes ; essaimage, communication.
  • Les campagnes d’essais
  • Utilisations de « Nasses » en vraie grandeur  visant à une exploitation rentable et pérenne,
  • Liaison  avec l’expérimentation partenaires (optimisation chaluts (UK)  et pèche électrique (B et NL) : Echanges d’équipages ; de spécialistes ; évaluation, essaimage, communication

Les besoins pour le projet F2EE assumés par le partenaire français se décomposent comme suit (selon prévisions et devis au 30/05/2010) :

  • 1 065 600 € de dispositifs divers d’aide à l’innovation (remboursables)
  • 1 044 000 € de financements FEDER
  • 710 400 € de fonds propres (contributions privées et emprunts)
  • 460 000 € d’aide publique nationale  directe
  • 200 000 € d’aide publique régionale directe
  • 260 000 € d’apport en nature valorisé privé
  • 124 000 € d’apport en nature valorisé d’organismes publics de recherche.